Lawaisse Fund Equity Opportunities classe A Capitalisation Société de gestion CADELAM SA: Un compartiment de la sicav belge Lawaisse Fund (ICB)

Description du compartiment

L’objectif du compartiment « Equity Opportunities » est d’investir principalement dans des actions sans limitation géographique. Le compartiment sera diversifié par secteur, mais ne doit cependant pas être investi à tout moment dans tous les secteurs si le gestionnaire ne le juge approprié. Le compartiment vise une croissance du capital à plus long terme et l’horizon de placement recommandé est donc de 5 ans ou plus. Une gestion active sera exercée en réagissant aux opportunités du marché et à l’évolution des tendances. Dans ce cadre, des positions de trésorerie élevées (jusqu’à 49% des actifs) peuvent être détenues temporairement compte tenu de la conjoncture du marché. Des options ou des contrats à terme (futures) peuvent être détenus pour couvrir le risque de baisse des positions en actions. Le compartiment est géré activement. Le compartiment n’est pas géré par rapport à un benchmark.

Performance historique par année calendrier

Bron: Dierickx Leys Private Bank, deze historische rendementen bieden geen garantie voor de toekomstige rendementen.

Consultez la valeur d’inventaire nette actuelle

Performances historiques jusqu’au 21/10/2021

Rendement cumulatif depuis le 01/01/2021 16,19%
1 année 26,13%
2 année 14,69%
3 année 12,04%
5 année 10,27%
Rendement depuis la création 10,68%

Rendements annualisés, hormis pour le rendement depuis le Nouvel An. Ces rendements historiques n’offrent aucune garantie pour des rendements futurs. Ils ne tiennent pas compte des frais et taxes à l’achat ou à la vente. Source: Dierickx Leys Private Bank

Profil de risque

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7

Ratio's

Volatilité (3 ans) 15,14 per 31/12/2020
Ratio de Sharpe (3 ans) 0,43 per 31/12/2020

Consultez la composition

Cet indicateur synthétique donne la volatilité historique du compartiment sur une période de 5 ans (risque du marché).

  • Les données historiques, utilisées pour le calcul de cet indicateur synthétique, ne constituent pas toujours une indication fiable du profil de risque futur du compartiment.
  • L'on ne peut pas garantir que la catégorie de risque et de rendement reste inchangé.
  • La classification du fonds dans une catégorie particulière peut varier dans le temps. La catégorie la plus basse ne signifie pas que l'investissement est sans risque.

Autres risques d'intérêt essentiel pour le compartiment et qui ne sont pas (suffisamment) représentés par l'indicateur synthétique:

  • Risque de change: le compartiment est exprimé en euros et plus de 25% du portefeuille est placé dans une devise autre de sorte telle qu’il existe un risque concernant le cours de change.


Risque de durabilité: MOYEN
Comme il y a un impact réel ou potentiel moyen dû à des événements ou à des situations dans le domaine environnemental, social ou de la gouvernance (« ESG ») sur la valeur des investissements du compartiment, il existe un risque moyen lié à la durabilité. ​​​​​​​

Frais

Les frais uniques que vous payez à l’achat de titres participatifs du fonds. 3,00%
Frais de sortie 1,00%
Frais courants en % par année 1,76%

Tous les frais en détail

Autres données clés

Création 4 juillet 2016
Échéance aucune
Catégorie Actions
Souscription minimale 1 par unité
Souscription/remboursement tout jour ouvrable belge jusqu'à 12u.
Publication des valeurs d'inventaire De Tijd/l'Echo & dierickxleys.be
Précompte mobilier Taxe sur les opérations boursières
Parts de distribution 30% sur les dividendes versés aucune
Parts de capitalisation aucune, du fait de moins de 10% d'actifs portant des intérêts 1,32% à la sortie (maximum 4.000 € par transaction)

Commission de dilution: Le conseil d’administration de la sicav peut décider d’appliquer une commission de dilution pour les différents compartiments. La commission de dilution (Anti-dilution levy) est un mécanisme permettant aux différents compartiments de la sicav de compenser les coûts de transaction, causés par l’achat et la vente de placements sous-jacents, résultant de souscriptions et de rachats importants par des investisseurs entrants et sortants. Avec ce mécanisme, les investisseurs existants ne doivent plus assumer indirectement les frais de transaction, car ces frais peuvent être directement facturés aux investisseurs entrants et sortants. Le mécanisme n’est en principe appliqué que si les entrées ou sorties nettes dépassent un certain seuil.

Politique d’investissement

Objectif

  • L’objectif du fonds est d’investir principalement dans des actions sans limitation géographique. Le compartiment sera diversifié par secteur, mais ne doit cependant pas être investi à tout moment dans tous les secteurs si le gestionnaire ne le juge pas approprié. Une gestion active sera exercée en réagissant aux opportunités du marché et à l’évolution des tendances. Dans ce cadre, des positions de trésorerie élevées (jusqu’à 49% des actifs totaux) peuvent être détenues temporairement compte tenu de la conjoncture du marché. 
  • Le fonds peut investir au total jusqu'à 10 % de ses propres actifs dans des parts d'autres organismes de placement collectif. 
  • Le fonds peut utiliser de manière limitée des instruments financiers dérivés. D'une part, cette restriction signifie que les produits financiers dérivés peuvent être utilisés pour contribuer à la réalisation d'objectifs d'investissement (par exemple, pour augmenter ou diminuer l'exposition à un ou plusieurs segments de marché dans le cadre de la stratégie d'investissement). D’autre part, les produits financiers dérivés peuvent être utilisés pour réduire la sensibilité du portefeuille à une donnée de marché particulière (telle que la protection contre le risque de change et la baisse des marchés). 
  • Vous pouvez souscrire des parts du fonds tous les jours de négociations belges ou obtenir le remboursement de ses parts sur simple demande. 
  • Les actions de capitalisation ne donnent pas droit à un dividende. Le résultat annuel est capitalisé (ou réinvesti). 
  • Les parts de distribution rapportent un dividende annuellement, dans la mesure où les résultats du fonds le permettent.


​​​​​​​Informations sur des aspects sociaux, éthiques et environnementaux

Risques de durabilité
Les investissements du compartiment peuvent être soumis à des risques de durabilité. Les risques de durabilité sont des événements ou des situations dans l'environnement, la société ou la bonne gestion ('ESG') qui, lorsqu'ils se produisent, ont un impact réel ou potentiel négatif sur la valeur des investissements d'un compartiment. Les risques de durabilité peuvent constituer un risque en soi ou avoir un effet sur d'autres risques, et ils peuvent dans une large mesure contribuer aux risques tels que risques de marché, risques opérationnels, risques de liquidités ou risques de contrepartie. Les risques de durabilité sont des éléments importants dont il faut tenir compte pour améliorer les rendements pondérés pour les investisseurs à long terme et pour déterminer les risques et les chances de la stratégie du compartiment. Les risques de durabilité auxquels le compartiment avec une approche ESG peut être exposé peuvent avoir à court, moyen et long terme un impact sur la valeur des investissements du compartiment. La réalisation d'un risque de durabilité à moyen ou à long terme peut avoir un impact négatif réel considérable sur la valeur des investissements du compartiment. Songeons par exemple, à un retard concurrentiel imputable à une politique interne non durable de l'investissement concerné.

Intégration de risques de durabilité dans la politique d'investissement
Les risques d'investissement sont identifiés, gérés et maîtrisés en tant que volet du processus décisionnel du gestionnaire de portefeuille Dierickx Leys Private Bank (ci-après “le gestionnaire”). Par sa politique de durabilité, le gestionnaire tente d'atténuer ou de limiter cet impact. Le gestionnaire manifeste sa politique de durabilité en intégrant des risques de durabilité dans sa procédure de décision d'investissement. Cette politique de durabilité comprend une politique d'exclusion, une politique d'engagement et une politique d'intégration. La politique d'intégration, qui est obligatoire, garantit que des paramètres non financiers sont également pris en compte dans le processus de décision d'investissement. Les risques de durabilité sont systématiquement intégrés dans la procédure de décision d'investissement du compartiment.

Le compartiment s'efforce de promouvoir des caractéristiques environnementales ou sociales, sans cependant avoir pour but d'atteindre un objectif environnemental ou de réaliser un objectif social. Le compartiment n'a pas fait état d'un indice comme indice de référence. Le compartiment se qualifie dès lors en tant que produit décrit dans l'article 8 du Règlement européen du 27 novembre 2019 sur la publication d'informations en matière de durabilité dans le secteur des services financiers (“règlement SFDR”).

D'une part, le gestionnaire cherche à investir uniquement dans des entreprises qui soit par la nature de leur activité, ont une influence limitée sur le climat, soit disposent d'un management qui déploie suffisamment d'efforts pour limiter les risques climatiques auxquels l'entreprise est exposée, tels que l'émission de gaz à effet de serre, la biodiversité et la pollution des eaux, entre autres. D'autre part, le gestionnaire cherche à investir uniquement dans des entreprises avec une bonne gouvernance et ainsi à ne pas sélectionner des entreprises présentant un risque élevé en ce qui concerne notamment la fraude, la corruption, les violations des droits de l'homme, la sécurité du personnel et la confidentialité des données. Le compartiment n'a cependant pas pour objet un investissement durable qui contribue à atteindre un objectif environnemental ou à réaliser un objectif social.

Les caractéristiques environnementales ou sociales que le compartiment promeut, et auxquelles la sélection entière doit satisfaire, sont intégrées par le gestionnaire dans le processus de décision d'investissement du compartiment de la manière suivante:

1. Screening négatif: La politique d'exclusion permet de contrôler les investissements et de les filtrer d'une sélection pour pouvoir ainsi éliminer du compartiment les risques de durabilité susceptibles de se réaliser à court terme. Lorsque qu'un risque de durabilité se réalise à court terme, cela peut avoir un important impact réel négatif sur la valeur des investissements du compartiment. Songeons ici par exemple à d'éventuelles amendes infligées aux entreprises en cas de non respect de la législation environnementale et à l'atteinte à la réputation qui l'assortit. La politique d'exclusion applique des critères contraignants selon lesquels le gestionnaire doit décider d'exclure un investissement du compartiment. Par un processus de screening négatif, le gestionnaire exclut les effets qui sont émis par, mais ne se limitent pas à:

  • les entreprises qui sont impliquées elles-mêmes ou par le biais d'entités qu'elles contrôlent (par une participation supérieure à 50%) dans la production et/ou la distribution d'armes controversées telles que des missiles antipersonnel, sous-munitions, armes sur base d'uranium appauvri et armes biologiques/chimiques. Les entreprises qui participent à la vente, le transport et le financement de bombes incendiaires avec phosphore blanc sont également exclues en permanence. Ces entreprises ne contribuent pas à une société durable en raison des importants risques sécuritaires et sanitaires qi vont de pair avec ces produits et services.
  • les entreprises qui tirent une partie significative (> 10%) de leur chiffre d'affaires de la production et/ou de la distribution de tabac et/ou de produits contenant du tabac. L'industrie du tabac est en effet responsable de la production et de la promotion de produits dont il est scientifiquement prouvé qu'ils induisent des dépendances, provoquent la maladie et le décès prématuré tout en favorisant la pauvreté. Ce secteur suscite ainsi des frais sociaux et économiques élevés liés notamment aux soins de santé et à la perte de capital humain.
  • les entreprises actives elles-mêmes ou par le biais d'entités qu'elles contrôlent (via une participation supérieure à 50%) dans l'industrie des jeux de hasard, en raison des conséquences négatives qui les accompagnent telles que la pauvreté, les problèmes sanitaires physiques et mentaux ainsi que les problèmes au travail ou dans l'éducation.
  • les émetteurs souverains faisant l'objet de sanctions initiées par l'Organisation des Nations Unies.
  • les entreprises qui ne respectent pas les principes du Global Compact de l'ONU. Le gestionnaire s'efforce donc d'investir seulement dans des avoirs financiers d'entreprises qui satisfont aux pratiques d'une bonne gestion. À cette fin, le gestionnaire s'appuie sur les conseils du Conseil d'éthique de la Caisse de retraite gouvernementale de Norvège (Government Pension Fund Global) qui met à disposition une liste d'exclusions (librement consultable sur www.nbim.no). Celle-ci répertorie les entreprises qui ne satisfont pas à certains critères en relation avec le produit final (concernant par ex. la production d'armes, la culture du tabac ou les carburants fossiles) en tant que critères d'une bonne gouvernance (par ex. en matière de corruption, de fraude ou de violations systématiques des droits de l'homme). Ces critères sont définis conformément aux principes et aux normes reconnus au plan international tels que le Global Compact de l'Organisation des Nations Unies, les Principes de gouvernance d'entreprise de l'OCDE (Organisation de coopération économique) et les Principes directeurs de l'OCDE à l'intention des entreprises multinationales. Les entreprises mentionnées sur la liste d'exclusion de la Caisse de retraite gouvernementale norvégienne sont immédiatement exclues.

Les nouveaux investissements sont toujours contrôlés à l'avance selon les critères d'exclusion précités. Les positions existantes sont contrôlées au minimum chaque trimestre. Dès que le gestionnaire a des informations nouvelles dont il ressort que des positions existantes ne satisfont plus aux critères d'exclusion précités, elles sont éliminés du compartiment. Des informations supplémentaires sur la politique d'exclusion sont disponibles sur www.dierickxleys.be/nl/esg-duurzaamheidsbeleid .

2. Intégration ESG: Outre des paramètres financiers, tels que le chiffre d'affaires, les marges et la part de marché des entreprises dans lesquelles le compartiment investit, le gestionnaire analyse les paramètres financiers des investissements potentiels et existants du compartiment. Pour ce faire, le gestionnaire fait confiance à des données spécialisées de Sustainalytics, fournisseur indépendant de recherche et de notation ESG. La notation du risque ESG de Sustainalytics mesure à quel point la valeur économique d'une entreprise est exposée à des risques en matière d'ESG. C'est un indicateur de l'ampleur des risques ESG non gérés. Les deux dimensions sur lesquelles la notation est élaborée sont l'“exposure” et le “management” Nous entendons par “exposure” l'exposition à des risques ESG matériels (par ex. l'émission de gaz à effet de serre, la sécurité du personnel, les risques concernant la qualité du produit) et sous “management” la mesure dans laquelle la gouvernance gère ces risques adéquatement (par ex. par une bonne gouvernance). Ils constituent ensemble le rating du risque qui est exprimé sur une échelle de 0 à 100. Plus le rating est long, plus les risques ESG sont faibles. Les incidents controversés au niveau de l'entreprise sont également rapportés par Sustainalytics et sont ensuite catégorisés sur la base de 5 niveaux ou “Levels”, un chiffre élevé représentant une gravité supérieure. Conjointement à ce rapport, une attente positive, négative ou neutre est donnée pour chaque incident. Si ces incidents controversés se produisent, ils influencent le rating de risque ESG. Sur la base du rating fourni, les risques ESG non financiers sont intégrés dans le processus de décision d'investissement du compartiment. Le principe ‘Best in Class / Worst in Class’ est appliqué:

  • Les entreprises les plus performantes au plan du rating du risque ESG sont automatiquement acceptées dans l'univers de placement de Dierickx Leys Private Bank. Cette sélection comprend toutes les entreprises (excepté celles qui ont déjà été exclues sur la base du secteur auxquelles elles appartiennent ou sur la base de la liste d'exclusion de la Caisse de retraite gouvernementale de la Norvège) avec un rating de risque ESG de 29,99 ou inférieur (soit jusqu'à un “medium risk”) et pour lesquelles ne se sont pas produits des incidents controversés du Level 4 ou supérieur.
  • Les entreprises les moins performantes au plan du rating du risque ESG sont automatiquement évitées dans l'univers de placement de Dierickx Leys Private Bank. Cette sélection couvre toutes les entreprises avec un rating de risque ESG de 40 ou plus (soit un “severe risk”) et/ou pour lesquelles s est produit un ou plusieurs incidents controversés du Level 5.
  • Les entreprises qui ne font partie ni des “Best in Class”, ni des “Worst in Class” sont toujours traitées dans une procédure de délibération manuelle. Concrètement, ce sont donc des entreprises avec un rating de risque ESG compris entre 29,99 et 40 (soit un “high risk”) et/ou pour lesquelles s'est produit un ou plusieurs incidents controversés du Level 4. Dans la procédure de délibération, ces entreprise sont analysées au cas par cas. Le manager ESG conduit alors une analyse ESG objective, indépendamment d'éventuelles caractéristiques financières favorables, en veillant à ce que chaque produit financier dont il faut délibérer bénéficie d'un traitement égal (en d'autres termes: rigoureux) au plan des risques ESG.
  • Dans le cas plus invraisemblable où un rating du risque ESG n'est pas disponible pour un nouvel investissement potentiel, il convient de suivre une approche en mosaïque. Dans ce contexte, des informations en matière d'ESG sur l'entreprise doivent être recueillies à partir d'autres sources (Bloomberg Terminal, Yahoo Finance, site de l'entreprise,…) pour évaluer le risque ESG.

Les nouveaux investissements sont toujours contrôlés à l'avance sous l'angle du rating du risque ESG et du score de controverse. Les positions existantes sont contrôlées au minimum chaque trimestre. Dès que le gestionnaire dispose de nouvelles informations indiquant que des positions existantes ne sont plus acceptables selon le rating du risque ESC, elles sont retirées du compartiment. Des informations supplémentaires sur la politique d'exclusion sont disponibles sur www.dierickxleys.be/nl/esg-duurzaamheidsbeleid . Outre l'exclusion, le score ESG est intégralement repris dans la procédure de décision d'investissement. Le Score ESG intègre des thèmes et des risques écologiques et/ou sociaux tels que le respect des droits de l'homme, la bonne gouvernance, la protection des données, la sécurité et la diversité. Selon le secteur ou l'entreprise, la matérialité d'une caractéristique est prise en compte. Les thèmes matériels ESG portent sur un projet, ou une série de projets connexes, qui ont une série commune d'initiatives de management ou exigent un type analogue de surveillance. Par exemple les thèmes concernant le recrutement, le développement, la diversité, l'implication et les conditions de travail des salariés appartiennent tous au thème matériel ESG du capital humain. L'évaluation des thèmes matériels ESG a lieu au niveau du sous-secteur et Sustainalytics la met à jour et l'intègre en permanence dans le score ESG. Au niveau de l'entreprise, des thèmes matériels ESG peuvent être supprimés s'ils ne sont pas pertinents pour le modèle économique de l'entreprise.

3. Engagement: Dans l'identification des risques de durabilité à moyen et à long terme, la politique 'd'engagement' du gestionnaire s'applique et permet d'atténuer, de limiter ou de gérer le risque. L'engagement désigne le dialogue permanent et constructif entre le gestionnaire et les entreprises dans lesquelles le compartiment investit. Le gestionnaire vise à établir par le biais de l'engagement et d'un exercice judicieux des droits des actionnaires la politique économique des entreprises dont le compartiment détient des actions avec droit de vote, à la condition que les moyens nécessaires à cet actionnariat actif n'excèdent pas la valeur résultante et qu'il soit dès lors possible de créer une valeur ajoutée. Les resserrements de ces règles sont cependant sans cesse possibles si le gestionnaire estime que le poids (moral) de la problématique à considérer l'exige. Cet engagement portera habituellement mais pas exclusivement sur des résolutions en matière de fusions et acquisitions, de désinvestissements. de restructurations et de désignations. Ces choix stratégiques peuvent avoir des répercussions tant financières que non financières (durabilité) pour l'évaluation fondamentale de l'entreprise sous-jacente et peuvent donc influencer la disposition du gestionnaire à maintenir, réduire ou abandonner les positions de placement concernées. Vous trouverez des informations supplémentaires sur l'engagement et la politique de vote sur www.dierickxleys.be.

4. La bonne gouvernance est prise en compte de deux manières ; par l'utilisation d'analyse sur la conformité au UN Global Compact compliance, les graves contrevenants à la bonne gouvernance sont écartés du portefeuille (voir la politique d'exclusion). L'intégration et l'engagement permettent d'inclure la bonne gouvernance comme paramètre dans le processus de l'investissement. Si elle est inatteignable, on peut décider de ne pas procéder à un investissement déterminé.

5. Le gestionnaire évalue si la méthodologie de sélection est respectée dans le processus de l'investissement.

Si le compartiment investit via des dérivés, il est tenu compte du caractère écologique ou social de la contrepartie ou au niveau de l'actif sous-jacent.

Vous trouverez des informations supplémentaire sur la politique ESG ; les sources des données déterminant les décisions d'investissements à caractère écologique ou social ; l'explication sur ce qu'il advient des actifs sélectionnés s'ils ne répondent plus aux critères contraignants préétablis de satisfaire aux caractéristiques écologiques et sociales ; et la fréquence de l'évaluation du fait que les actifs sélectionnés répondent encore aux critères contraignants surwww.dierickxleys.be .

(1) Les parts de capitalisation n’allouent aucun dividende. Le résultat annuel est capitalisé (ou réinvesti).
(2) Les parts de distribution allouent chaque année un dividende, pour autant toutefois que les résultats du compartiment le permettent.
(3) L'« anti-dilution levy » est un mécanisme permettant aux différents compartiments de la sicav de compenser les coûts de transaction résultant de souscriptions et de rachats importants par des investisseurs entrants et sortants. Grâce à ce mécanisme, les investisseurs existants ne doivent plus prendre en charge indirectement les coûts de transaction, car ces coûts peuvent être répercutés directement aux investisseurs entrants et sortants. Le mécanisme n'est appliqué que lorsqu'un seuil déterminé est atteint. Le conseil d'administration de la sicav fixe un seuil comme événement déclencheur pour les souscriptions ou rachats nets. Ce seuil est déterminé par compartiment et exprimé en pourcentage du total des actifs nets du compartiment en question. Dès que le seuil est dépassé, le « Liquidity Pricing Comité » de la sicav doit prendre la décision explicite d'imputer les frais nets de transaction aux investisseurs entrants et sortants. La décision porte à la fois sur le montant du coût supplémentaire et sur l'application ou non du mécanisme lorsqu'un seuil prédéterminé est dépassé. Le coût supplémentaire est calculé sur la base des commissions de courtage externes, des impôts, taxes et droits, ainsi que sur la base de l'écart supplémentaire entre les cours acheteur et vendeur des transactions effectuées par le compartiment suite à la souscription et au rachat d'actions. Le coût supplémentaire est réparti proportionnellement sur le nombre total d'actions souscrites et rachetées. Le conseil d'administration de la sicav a décidé d'appliquer l'anti-dilution levy pour ce compartiment.

Certains OPC inclus dans ce portefeuille ne peuvent potentiellement pas être accessibles au public en Belgique. Veuillez consulter votre interlocuteur financier.

Ce document contient uniquement des informations publicitaires basées sur les caractéristiques du produit. Le client doit lire avant toute souscription le KIID (informations essentielles pour l'investisseur), le prospectus et le dernier rapport périodique gratuitement mis à disposition sur www.dierickxleys.be et dans les agences de Dierickx Leys Private Bank. Pour toute information complémentaire, veuillez former le + 32 3 241 09 99. Pour toute réclamation, veuillez-vous adresser à legal@dierickxleys.be. Vous pouvez également vous adresser au service de médiation pour le secteur financier à l'adresse ombudsman@ombudsfin.be. Ces informations sont soumises au droit belge et seuls les tribunaux belges sont compétents.


Autres caractéristiques spécifiques

  • Recommandation: ce fonds peut ne pas convenir aux investisseurs qui prévoient de retirer leur argent dans un délai de 5 ans.
  • Le fonds est géré activement.
  • Le fonds n’est pas géré par rapport à un benchmark.

Répartition des types de composants

Répartition des actifs % en Port Valeur en euros
Actions 97,7% 154 484 853
Liquidités 2,3% 3 679 302
Total en euros 100,0% 158 164 155

Les OPC sont repris dans leur catégorie respective.

Réparation des devises

Devise Change Vue Épargne Titres Total en euros % Total
EUR 1 254 600 0 93 329 111 94 583 712 59,8%
USD 0,8587 2 307 629 0 48 374 622 43 520 852 27,5%
CHF 0,9374 188 143 0 11 784 540 11 223 197 7,1%
SEK 0,1002 529 424 0 46 511 200 4 711 354 3,0%
GBP 1,1812 2 228 0 3 311 286 3 913 921 2,5%
CAD 0,6943 304 052 0 0 211 119 0,1%
Total en euros 158 164 155

Répartition par secteur

Secteur % d'actions Valeur en euros
Chimie 6,1% 9 409 811
Transport 3,2% 4 934 592
Distribution 1,6% 2 520 529
Alimentation 5,9% 9 042 352
Consommation/Luxe 6,0% 9 203 829
Pharmacie/Medical 10,9% 16 822 546
Holding 10,1% 15 633 570
Energie 3,3% 5 050 000
Financier 12,0% 18 530 397
Industrie 7,1% 10 900 518
Technologie 24,5% 37 881 765
Utilities 2,5% 3 911 290
Acier/Non-ferreux 3,2% 4 867 819
Immobilier 3,7% 5 775 835
Total en euros 154 484 853

Valeur d’inventaire nette actuelle sur 21/10/2021

Lawaisse Fund Equity Opportunities classe A Capitalisation - capitalisation

Source: Dierickx Leys Private Bank, ces chiffres historiques n’offrent aucune garantie pour l’avenir.

% en Port Nombre Cours Devise Valeur en devise Valeur en euros Date de cours
Chimie
DSM 2,6% 21696 185,90 EUR 4 033 286 4 033 286 22/10/2021
SOLVAY 3,4% 51450 104,50 EUR 5 376 525 5 376 525 22/10/2021
Transport
BMW Bayerische Motoren Werke 3,1% 57600 85,67 EUR 4 934 592 4 934 592 22/10/2021
Distribution
AMAZON COM 1,6% 880 3 335,55 USD 2 935 284 2 520 529 22/10/2021
Alimentation
ANHEUSER-BUSCH INBEV 2,3% 76000 48,23 EUR 3 665 480 3 665 480 22/10/2021
NESTLE SA 3,4% 49000 117,06 CHF 5 735 940 5 376 872 22/10/2021
Consommation/Luxe
KERING (EX-PPR) 0,8% 2000 646,10 EUR 1 292 200 1 292 200 22/10/2021
LVMH 3,8% 8930 667,30 EUR 5 958 989 5 958 989 22/10/2021
MONCLER 1,2% 32000 61,02 EUR 1 952 640 1 952 640 22/10/2021
Pharmacie/Medical
FRESENIUS STA-AKT 3,1% 120500 41,07 EUR 4 948 935 4 948 935 22/10/2021
MEDTRONIC 1,3% 20000 123,09 USD 2 461 800 2 113 948 22/10/2021
ROCHE HOLDING GENUSS. 3,6% 17000 355,80 CHF 6 048 600 5 669 960 22/10/2021
TUBIZE FIN. 2,4% 40146 93,00 EUR 3 733 578 3 733 578 22/10/2021
UCB 0,2% 3500 101,75 EUR 356 125 356 125 22/10/2021
Holding
BREDERODE 1,9% 25150 119,20 EUR 2 997 880 2 997 880 22/10/2021
COMPAGNIE DU BOIS SAUVAGE 0,5% 2210 348,00 EUR 769 080 769 080 22/10/2021
EXOR NV 3,8% 80500 75,06 EUR 6 042 330 6 042 330 22/10/2021
SOFINA 3,7% 15400 378,20 EUR 5 824 280 5 824 280 22/10/2021
Energie
NESTE OYJ 3,2% 100000 50,50 EUR 5 050 000 5 050 000 22/10/2021
Financier
AGEAS 3,0% 111000 42,10 EUR 4 673 100 4 673 100 22/10/2021
ALLIANZ SE-REG 2,6% 20400 198,82 EUR 4 055 928 4 055 928 22/10/2021
INTRUM AB 2,9% 188000 247,40 SEK 46 511 200 4 658 329 22/10/2021
KBC GROEP 3,3% 64000 80,36 EUR 5 143 040 5 143 040 22/10/2021
Industrie
AALBERTS 3,4% 112100 47,78 EUR 5 356 138 5 356 138 22/10/2021
SCHNEIDER ELECTRIC 3,5% 39100 141,80 EUR 5 544 380 5 544 380 22/10/2021
Technologie
ALPHABET INC class C 3,1% 2090 2 772,50 USD 5 794 525 4 975 759 22/10/2021
APPLE COMPUTER 3,1% 38700 148,69 USD 5 754 303 4 941 220 22/10/2021
BARCO 0,9% 76000 19,10 EUR 1 451 600 1 451 600 22/10/2021
CHECK POINT SOFTW.TECHN. 2,9% 43600 123,86 USD 5 400 296 4 637 234 22/10/2021
CISCO SYSTEMS 3,1% 103800 55,11 USD 5 720 418 4 912 123 22/10/2021
MICROSOFT 2,0% 12000 309,16 USD 3 709 920 3 185 708 22/10/2021
NVIDIA CORP 2,9% 23740 227,26 USD 5 395 152 4 632 818 22/10/2021
OPEN TEXT 3,0% 110000 50,31 USD 5 534 100 4 752 132 22/10/2021
UBISOFT ENTERTAINMENT 2,8% 92100 47,70 EUR 4 393 170 4 393 170 22/10/2021
Utilities
NATIONAL GRID 2,5% 363000 9,12 GBP 3 311 286 3 911 290 22/10/2021
Acier/Non-ferreux
NEWMONT CORPORATION 3,1% 98400 57,61 USD 5 668 824 4 867 819 22/10/2021
Immobilier
CARE PROPERTY INVEST GVV 0,6% 32500 26,95 EUR 875 875 875 875 22/10/2021
COFINIMMO GVV 3,1% 34900 140,40 EUR 4 899 960 4 899 960 22/10/2021

Les frais que vous payez sont destinés à couvrir les frais de gestion du fonds, y compris les frais de marketing et de distribution. Ces frais réduisent la croissance potentielle de votre placement.

Frais ponctuels prélevés avant ou après investissement

Le montant maximum pouvant être prélevé sur votre capital avant que celui-ci ne soit investi ou avant que le revenu de votre investissement ne vous soit distribué.

Frais d'entrée Maximum 1,5%
Frais de sortie Non applicables
Changement de compartiment  Si les frais sont plus élevés pour le nouveau fonds: la différence 

Frais retirés du fonds au cours d'une année

Dépenses courantes1,69%

Frais prélevés par le fonds dans certaines conditions spécifiques

Commission de performance Non applicables 
Les droits d'entrée et de sortie mentionnés sont des montants maximaux. Dans certains cas, des frais moins élevés peuvent s'appliquer. Veuillez contacter votre conseiller financier ou votre distributeur pour connaître les frais d'entrée et de sortie réels. Les coûts de transaction du portefeuille ne sont pas compris. Le rapport annuel du fonds fournit, pour chaque exercice, plus d’informations sur les coûts exacts encourus. Pour plus d’informations sur les frais, consultez le paragraphe sur les commissions et les frais du prospectus. 

​​​​​​​Aperçu trimestriel avril - juin 2021

Grâce à la reprise de l’économie mondiale, les marchés boursiers ont affiché de bonnes performances
Après un bon début d’année, soutenu par l’optimisme quant à l’efficacité des vaccins développés contre le coronavirus, les marchés boursiers ont maintenu cette dynamique positive au deuxième trimestre. L'avancement des campagnes de vaccination a permis de mettre fin au confinement et à d'autres mesures de restriction et, avec les stimulants massifs des pouvoirs publics, a débouché sur des chiffres de croissance économique solides. Compte tenu de cette forte croissance, les investisseurs sont positifs quant aux futures attentes de bénéfices des entreprises et, comme les taux d’intérêt ont cessé d’augmenter ces derniers mois, des gains intéressants ont été enregistrés sur les marchés boursiers au premier semestre de l’année.

Marchés des obligations
Au cours des trois premiers mois de l’année, les taux d’intérêt à long terme aux États-Unis ont augmenté progressivement. Ces derniers mois, les taux d’inflation ont également fortement augmenté, bien au-dessus des objectifs fixés par la banque centrale américaine, la Réserve fédérale, pour la première fois depuis des années. Selon les manuels économiques traditionnels, elle devrait y réagir en augmentant les taux d’intérêt afin de limiter le risque d’une trop forte hausse de l’inflation. Cependant, selon le président de la Réserve fédérale, la hausse de l’inflation s’expliquait principalement par des facteurs temporaires et l’inflation devrait recommencer à baisser d’elle-même plus tard cette année. Il a ainsi clairement indiqué que des hausses de taux d’intérêt ne sont pas attendues à court terme, ce qui a permis aux marchés des taux d’intérêt de se détendre à nouveau et aux taux d’intérêt à long terme de cesser d’augmenter et même de baisser légèrement à nouveau.

En Europe, les taux d’intérêt ont également augmenté au cours des premiers mois de l’année, après quoi la Banque centrale européenne a décidé d’accélérer son programme d’achat d’obligations en mars pour freiner cette hausse. Cette mesure a été assez efficace, car les taux d’intérêt n’ont pratiquement pas augmenté par la suite. Le taux des obligations d’État belges à 10 ans est redevenu positif à la suite de cette légère hausse et s’est établi à environ 0,15% à la fin du trimestre écoulé.

Marchés des actions
Les propos rassurants des principales banques centrales quant à une absence de hausses de taux à court terme ont stimulé le sentiment déjà positif des marchés boursiers au cours des derniers mois. Avec la réouverture des économies partout dans le monde et les attentes de bénéfices des entreprises en hausse, les investisseurs sont optimistes pour l’avenir. L’arrêt de la hausse des taux d’intérêt a également renforcé cet optimisme. La plupart des bourses occidentales ont donc terminé le premier semestre de l’année avec une hausse des cours de plus de 10%.

Ajouts au portefeuille
Exor
Exor est la holding de la famille italienne Agnelli. Le groupe Fiat était à la base de la holding, mais ses activités ont été diversifiées au fil des ans. Aujourd’hui, les quatre principales participations du groupe sont Stellantis, Ferrari, CNH Industrial et le réassureur PartnerRe.

National Grid
National Grid est une entreprise britannique d’utilité publique. L’entreprise exploite des réseaux d’électricité et de gaz au Royaume-Uni et aux États-Unis. Elle a également conclu plusieurs joint ventures avec d’autres acteurs du secteur de l’électricité afin de construire notamment des interconnexions entre différents réseaux électriques et des parcs éoliens et solaires.

Neste
Neste a été fondée en 1948 en tant qu’entreprise pétrolière publique finlandaise. L'entreprise est passée d'une société pétrolière traditionnelle à un leader du marché des carburants renouvelables à base de déchets. Neste compte trois divisions :
Renewable Products: production de combustibles renouvelables. Il s’agit de diesel renouvelable, de kérosène renouvelable et de produits destinés à l’industrie chimique.

Oil Products: les raffineries classiques en Finlande se concentrant principalement sur le diesel.
Oil Retail : la vente de pétrole au détail, ou « Marketing & Services » concernant les stations-service, principalement en Finlande

Open Text
Open Text Corporation a été fondée en 1991 en tant que spin-off de l’Université de Waterloo au Canada. Les fondateurs Frank Tompa, Timothy Brax et Gaston Gonnet ont développé une technologie permettant d’effectuer certaines tâches de recherche ciblées (ordonnancement, structuration, indexation) dans des données textuelles.
Open Text se décrit comme une « entreprise de gestion des informations » proposant des logiciels et des services afin de fournir une valeur ajoutée stratégique dans le domaine des données et du contenu à ses clients. Les produits de l’entreprise sont actuellement proposés principalement sous forme d’abonnement, avec des revenus annuels récurrents pour l’entreprise. (Software as a Service ou SAAS).

Schneider Electric
Schneider Electric est une multinationale française spécialisée dans les systèmes énergétiques (équipements pour la distribution électrique tels que fusibles, interrupteurs, circuits de secours, systèmes de recharge pour voitures électriques, systèmes d’éclairage de secours, automatisation résidentielle, systèmes de sécurité, interrupteurs d’éclairage, prises de courant, infrastructure de réseau, protection contre les surtensions, contrôles d’accès, systèmes de détection d’incendie, systèmes de surveillance de l’électricité, capteurs, systèmes de gestion de l’énergie, tant à basse qu’à haute tension) et l’automatisation.

Sorties du portefeuille
Plusieurs petites positions dans le secteur des mines d’or (B2Gold, Kinross Gold, Wheaton Precious Metals et Kirkland Lake Gold) ont été vendues. Les entreprises dont les résultats sont davantage influencés par le cycle économique, comme Euronav, Rio Tinto, Suedzucker et TotalEnergies, ont aussi été entièrement vendues. La vente de Crédit Agricole a encore réduit le poids du secteur bancaire. Enfin, les positions dans Ahold Delhaize, Unilever, Engie et VGP ont aussi été entièrement vendues.

Le compartiment a atteint un rendement non annualisé de 6,62% sur le deuxième trimestre 2021.

Halfjaarverslag - Lawaisse Fund Equity Opportunities

Rapport semestriel 30 juin 2021

Téléchargement


Rapport annuel - Lawaisse Fund Equity Opportunities

Rapport annuel sur la base des données du décembre 2020

Téléchargement


Prospectus - Lawaisse Fund Equity Opportunities

Prospectus sur la base des données du 1 mars 2021

Téléchargement


KIID - Lawaisse Fund Equity Opportunities Capitalisation classe A

Informations essentielles (en néerlandais) pour les investisseurs sur la base des données du 1 juin 2021

Téléchargement

Informations essentielles pour les investisseurs Informations essentielles pour les investisseurs

Ce document explique divers aspects du fonds, dans un langage simple et compréhensible. Les promoteurs de fonds sont dans l’obligation de vous remettre ce document avant que vous n’investissiez dans un fonds. Il doit fournir des informations concernant l’objectif et la stratégie de placement, les frais, les gestionnaires du fonds et le profil de risque.

Téléchargez le document Consultez les spécifications

Informations pratiques

Commission de dilution (Antidilution Levy)

La commission de dilution (Anti-dilution levy) est un mécanisme permettant à différents compartiments de la sicav de régler les frais de transaction résultant d’importantes souscriptions et d’acquisitions par des investisseurs entrants et sortants. Avec ce mécanisme, les investisseurs existants ne doivent plus assumer indirectement les frais de transaction, car ces frais peuvent être directement facturés aux investisseurs entrants et sortants. Le mécanisme est seulement appliqué au moment où une valeur-seuil fixe est atteinte. Le conseil d'administration de la sicav détermine une valeur-seuil comme déclencheur de souscriptions ou d'achats nets. Cette valeur-seuil est définie pour chaque compartiment et est exprimée comme le pourcentage du patrimoine net total du compartiment concerné. Chaque fois que la valeur-seuil est dépassée, le ‘Liquidity Pricing Comité’ de la sicav doit prendre une décision explicite pour facturer les frais de transaction nets aux investisseurs entrants et sortants. La décisions affecte tant le montant des frais supplémentaires que l'application ou non du mécanisme en cas de dépassement d'un seuil préétabli. Les frais supplémentaires sont calculés sur la base des frais de courtage externes, les impôts, les prélèvements et les droits ainsi que le spread supplémentaire entre les cours acheteur et vendeur des transactions que le compartiment exécute selon la souscription et l'achat d'actions. Le coût supplémentaire est réparti proportionnellement sur le nombre total d'actions souscrites et rachetées. Le conseil d’administration de la sicav a décidé d’appliquer une commission de dilution pour ce compartiment.

Informations générales

  • Ce document contient seulement des informations publicitaires, fondées sur les caractéristiques du produit. Le client doit étudier le document KIID (informations essentielles pour les investisseurs), le prospectus et le dernier rapport périodique gratuitement mis à disposition sur www.dierickxleys.be et dans les agences de Dierickx Leys Private Bank avant de procéder à la souscription. 
  • Des informations supplémentaires peuvent être obtenues en appelant le numéro +32 3 241 09 99.
  • En cas de réclamations, vous pouvez vous adresser à legal@dierickxleys.be.
  • Vous pouvez également vous adresser au service ombudsman du secteur financier à ombudsman@ombudsfin.be.
  • Les présentes informations sont soumises au droit belge et seuls les tribunaux belges sont compétents.
  • Le terme « fonds » peut se rapporter aussi bien aux organismes de placement collectif établis sous forme de société (sicav) et aux fonds communs de placement qu’aux compartiments d’une sicav.
  • Il se peut que certains OPC inclus dans ce portefeuille ne fassent pas l'objet d'une offre publique en Belgique. Consultez votre conseiller financier à ce sujet.

Également lors du premier contact, nous vous donnons des conseils ou des informations supplémentaires.

  • Profitez de notre plateforme en ligne sécurisée
  • Profitez de notre commerce du soir, même en vacances

Si vous voulez en savoir plus sur l'investissement

Placements

Vous investissez en toute liberté, nous nous chargeons de vous conseiller

Lire plus

À propos de Dierickx Leys

Voir plus loin, c'est rentable pour votre patrimoine

Lire plus

Contactez-nous

Vous avez une question? Vous souhaitez des informations?

Lire plus